La religion a toujours vu d’un mauvais oeil les jeux d’argent, leur prêtant une connotation démoniaque, y voyant l’oeuvre du malin.

 

L’homme, dieu et les casinos, cohabitation difficile

Alors que les quatre grandes religions actuelles et monothéistes ont une vision négative de l’individu, qui déshonorait l’homme pour le christianisme et le judaïsme, qui priverait l’homme d’un salut éternel pour ce qui est de la religion musulmane, et qu’enfin, les casinos seraient pour les adeptes du bouddhisme une forme de distraction qui les empêcheraient de se concentrer sur l’essentielle. Nous pourrons noter que pour ces principales religions, les jeux d’argent ( et donc les casinos par la même occasion ) sont vu d’une bien mauvaise façon, responsable d’une chute pour l’individu sur le chemin vertueux

Mais cette vision négative est-elle partagée par toutes les religions qui ont existé ?

La réponse est bien entendu négative. Il faudra replonger dans l’antiquité du monde méditerranéen pour rencontrer les religions qui ne jugent pas les jeux d’argent ( ni les casinos ) comme une mauvaise chose.  C’est plus précisément en Grèce qu’il faudra nous rendre, pour découvrir la mythologie grecque. Il existerait dans cette dernière une déesse du hasard, qui répondrait au nom de Tyché. Celle-ci est donc aussi responsable de la bonne fortune des hommes. dans l’optique d’accentuer le fait qu’elle soit la déesse des choses aléatoires elle fit ( selon la légende ) une demande bien insolite : qu’on couvre d’un voile ces statues. Ainsi elle seraient symboliquement privée de la vue, et donc privée de tous les facteurs qui aurait pu dénué son choix de son aspect aléatoire et impartial pour au contraire s’en remettre complètement au hasard, en ce qui est aléatoire pour délivrer son choix.

 

D'autres infos sur les jeux de hasard